Consistoire Eyrieux-Doux

Une journée sur la prière

01 janvier 2020

Comment ma prière personnelle nourrit-elle la prière de l’Église ? Et l’inverse : comment la prière de l’église nourrit-elle ma vie spirituelle personnelle ? Ces questions étaient au centre de la journée du Consistoire Eyrieux-Doux, le 24 novembre.

C’est au temple de Vernoux, dimanche 24 novembre, que les paroissiens des différentes paroisses du Consistoire Eyrieux-Doux se sont retrouvés pour cette rencontre annuelle ; une journée bien remplie. Invité, le pasteur Benoît Ingelaere est responsable de la maison d’accueil spirituel Les Sapins, de la communauté de Caulmont, située à Devesset.

© Christian Prost

La journée a débuté par un culte en présence d’une centaine de fidèles avec la participation des pasteurs du Consistoire : Diane Debey, Pierre Grossein et Petr Skubal, ainsi qu’Émilie Lescure-Delpeuch, étudiante en théologie, stagiaire. Par la prédication de Benoît Ingelaere nous sommes entrés dans le thème de la journée Je prie/nous prions.

L’après-midi, une quarantaine de participants, répartie en ateliers, sous la conduite de Benoît Ingelaere, ont échangé réflexions et débat sur la place de la prière individuelle et communautaire. De ce temps mis à part, l’on retient des pistes, des messages, des interrogations : dans votre prière personnelle, incluez-vous celles de la communauté ? ; Que peut-on exprimer dans la prière personnelle ? ; Pourquoi ne prie-t-on pas en langues ? ; Est-ce que l’on sait prier ? ; Pourquoi est-ce si difficile d’avoir des groupes de prière communautaires ? Aucune réponse précise n’a été donnée, mais chacun est reparti avec de quoi réfléchir.

Christian Prost
Vernoux
#prière#communauté#personnelle#méditation#spiritualité

Commentaires