Billet régional

Un astre nous conduit

01 janvier 2022

Comme un éternel recommencement, nous passons à une autre année. À l’instar des saisons, des anniversaires, des dates mémorielles, en un cycle se répétant immuablement, nous entamons une nouvelle année.

Comme un éternel recommencement, nous passons à une autre année. À l’instar des saisons, des anniversaires, des dates mémorielles, en un cycle se répétant immuablement, nous entamons une nouvelle année que nous nous souhaitons bonne, ou meilleure que la précédente. Nos vies sont ainsi rythmées par le vieux et le neuf, l’ancien et le nouveau, l’avant et l’après.

Nos vies ecclésiales n’échappent pas à ces rythmes : année scolaire, fêtes et rencontres… Mais pensons particulièrement aux temps liturgiques qui marquent nos cultes. Détail qui a son importance, le début de l’année civile ne correspond pas à un changement liturgique. Le 1er janvier n’est donc en rien spécifique. Pâques serait plutôt ce temps de rupture qui marque notre avant et notre après, car la Résurrection est le point de départ de notre foi. Le temps de l’avent, de Noël et de l’Épiphanie est ce temps de l’espérance et de la joie à l’annonce d’une bonne nouvelle, d’une nouvelle heureuse pour chacun et pour tous. Voici une lumière qui brille dans les ténèbres du monde marquées par les crises écologiques, sociales, politiques, par les conflits, les violences et les peurs.

L’astre qui brille ainsi nous conduit vers l’Esprit de Dieu qui agit, vers la réalité de notre vocation de témoin d’une parole qui relève, et vers nos conversions pour répondre à l’appel qui nous est fait.

Qu’en ce mois de janvier nous puissions alors nous réjouir avec d’autres et partager notre espérance vivante en celui qui était, qui est et qui vient.

Franck Honegger
président du conseil régional Centre-Alpes-Rhône
#Nouvelle année#vœux#étoile

Commentaires