Témoignage d’une participante

Prendre le temps d’une retraite

01 avril 2020

La paroisse de Valence a organisé une retraite spirituelle à Boucieu-le-Roi, un week-end de février. Vingt participants, de différentes paroisses et de toutes générations à partir de 21 ans, témoignaient de la soif d’un temps de cœur à cœur avec Dieu.

Dans une retraite, on ne vient pas d’abord chercher une nourriture intellectuelle, mais une nourriture spirituelle. Une retraite ne se situe pas sur le plan des idées, mais au niveau du cœur. Le silence proposé pour vivre ces deux jours était ponctué par des temps d’offices à la chapelle et par des enseignements sur le thème de l’articulation entre prière et travail, donnés par Émilie Escure-Delpeuch, pasteure stagiaire pendant cette année et membre de la Fraternité des Veilleurs.

Témoignage

Une participante, Annie, témoigne?: «?“Prie et travaille pour qu’il règne?; que dans ta journée, labeur et repos soient vivifiés par la Parole de Dieu”?: cette phrase, récitée quotidiennement dans plusieurs communautés et fraternités protestantes, a conduit notre réflexion sur l’espace que nous accordons chaque jour à la prière, à la vie intérieure de notre être. C’est dans la prière que vit et se maintient notre synergie, notre collaboration avec Dieu. Pour trouver Dieu, nous devons prier et aller au plus profond de nous-mêmes. Mais, la prière n’est pas simple, c’est un exercice difficile, sans cesse menacé par des forces contraires qui essaient de nous en détourner. À ce titre, nous devons être vigilants et ne pas tourner notre prière vers nous-mêmes, devenir idolâtre (Luc 18.10-14) et nous laisser ainsi saisir par l’orgueil. La prière est la première expression de l’amour pour Dieu?; par elle nous sommes invités à accepter et à transfigurer notre travail, quel qu’il soit?; le temps de l’action n’est pas différent de celui de la prière. Plus nous nous approchons de Dieu, plus nous nous approchons des autres?; plus nous nous approchons des autres et plus nous nous approchons de Dieu. Voilà ce que j’ai retenu du remarquable enseignement donné par Émilie Escure-Delpeuch. Cette retraite m’a fait découvrir la richesse des textes et commentaires des Pères orientaux tels que Jean Chrysostome, Macaire... et m’a fait comprendre l’impérative nécessité d’alterner vie active et vie spirituelle et contemplative, vie en société et vie au sein de l’Église.?».

Témoignage d'une participante
#retraite#retraite spirituelle#spiritualité#prière

Commentaires