Valence

Pour une Église sur le seuil

01 février 2020

Nous étions une vingtaine de tous âges, membres de l’Église, à célébrer Noël par le chant dans la rue, et une multitude d’anges a rejoint notre chœur pour célébrer la naissance du Christ.

Ce 24 décembre entre 17 h et 18 h, au milieu des passants courant pour leurs derniers achats, les bras chargés de cadeaux et de victuailles en tout genre, sous les lumières éblouissantes de la rue, au milieu des commerces ouverts jusqu’au bout du jour pour faire les dernières bonnes affaires, des personnes s’arrêtent près du tribunal. Elles sortent quelques classeurs colorés pleins de partitions, pour former un chœur joyeux. Il a pour unique objectif de rappeler le sens biblique de cette fête par la reprise de cantiques traditionnels de Noël. Nul besoin de prédication, de liturgie. Les paroles de ces chants résonnent dans la ville?; par elles, la Parole rejoint les passants qui, comme les bergers de l’Évangile selon Luc, sont ainsi invités à aller voir par eux-mêmes ce qui s’est passé dans l’étable de Bethléem.

Rappeler la naissance de Noël

Miracle?! Les gens s’arrêtent, font une pause dans leur course folle?: Un ange passe?! Certains esquissent un sourire, d’autres un pas de danse, d’autres battent des mains. D’autres encore se prennent au jeu en reprenant, avec le chœur et le cœur, ces chants si connus qui rappellent le cœur du message d’amour et d’espérance de Noël. Beaucoup de mercis retentissent de leur part. Et s’il leur avait été donné ainsi de vivre un moment de grâce…

Il s’en passe des choses au-delà de ce que l’on peut imaginer et espérer, lorsque l’Église fait le pari de sortir de ses temples?!

Jean-Paul Brunel
pasteur à Valence
#Noël#Valence#chants#rue#tradition#cantiques#témoignage

Commentaires