Marcher. Éloge des chemins et de la lenteur

01 juillet 2018

Revisitant une réflexion menée il y a dix ans, l’auteur constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années.

Revisitant une réflexion menée il y a dix ans, l’auteur constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années. Aller à pied, livré à son seul corps et à sa volonté, est un anachronisme en un temps de vitesse, de fulgurance, d’efficacité, de rendement, d’utilitarisme. Marcher ainsi de nos jours – et surtout de nos jours –, disait J. Lacarrière - « ce n’est pas revenir aux temps néolithiques, mais bien plutôt être prophète ». Il est l’un des premiers à en retrouver le goût. Les chemins de Compostelle sont devenus en quelques années des lieux très fréquentés et dotés d’une organisation méticuleuse.

En savoir plus

David Le Breton, Marcher. Eloge des chemins et de la lenteur, Métailié, 2012, 140 p., 7 €

Sur le site des éditions Métailié

#randonnée#LeBreton

Commentaires