La renaissance d’une vie communautaire

Maison des sapins

Axelle et Benoît Ingelaere et leurs quatre enfants viennent d’emménager sur le Plateau ardéchois, à la Maison des sapins, à Devesset. Six ans après le départ de l’équipe communautaire de la Communion de Caulmont, qui s’était installée là quatre ans avant, les lieux vont à nouveau pouvoir s’ouvrir à un embryon de vie communautaire et la Maison des sapins redevenir un lieu d’accueil en liberté et de retraite spirituelle. Petite balade dans ce coin à la frontière entre l’Ardèche et la Haute-Loire.

  Caption Benoît Ingelaere est pasteur de l’Église protestante unie de France, son épouse Axelle, masseuse-kinésithérapeute. Il y a quatre ans, au terme de son ministère en paroisse à Uzès, Benoît et son épouse se sont posé la question de vivre une nouvelle forme de ministère, dans l’accueil des personnes, leur écoute. Ils imaginent alors de se lancer dans l’aventure d’une vie communautaire, mais souhaitent se donner du temps pour mûrir ce projet et pour rechercher une maison qui pourra...
Article payant / bientôt disponible en ligne
Gérald MACHABERT 

Commentaires