Pendant le confinement…

Maintenir l'entraide

20 août 2020

Le travail le plus visible de notre petite Entraide protestante de Tain/Tournon est d’organiser, au sein d’un collectif, des distributions de denrées alimentaires, dans les locaux de notre paroisse, aux familles migrantes, sorties du CADA de Tournon, déboutées du droit d’asile.

Le travail le plus visible de notre petite Entraide protestante de Tain/Tournon est d’organiser, au sein d’un collectif, des distributions de denrées alimentaires, dans les locaux de notre paroisse, aux familles migrantes, sorties du CADA de Tournon, déboutées du droit d’asile.

Ces personnes sans droit subissent la double peine?: interdites de travailler, elles ne peuvent plus faire les petits boulots au noir qui leur permettent de survivre. Pas d’indemnité et encore moins d’allocations chômage évidemment…

Abandonner ces familles au prétexte de n’exposer personne au Covid, c’était remettre en question tout notre engagement. Les associations constituant notre collectif ont échangé mails et coups de fil pour s’adapter et collaborer au mieux… toute étiquette religieuse, philosophique ou politique mise en berne avec pour seul objectif d’aider les plus fragiles?!

© Pixabay

De l’énergie et de l’inventivité

C’est fou ce que l’on arrive à mettre sur pied en quelques jours avec l’énergie de bénévoles, même s’ils ont dépassé l’âge désormais «?critique?» de 65 ans?!

Nous avons organisé les distributions alimentaires sur rendez-vous pour respecter les distanciations, avec masques et gants pour tous, mise à disposition de livres et de jeux pour occuper les enfants privés d’école.

Ventes de plats cuisinés, mis en ligne et diffusés à tous nos réseaux ont permis aux excellentes cuisinières d’Arménie, de Géorgie, d’Ukraine et d’Albanie de gagner un peu d’argent… et nous, de nous régaler des spécialités culinaires de ces pays?!

Geneviève Martel
Tain L'Hermitage
#solidarité#Entraide#Tournon-sur-Rhône#Tournon#Tain L'Hermitage#Tain#asile

Commentaires