Mâcon

Laïcité et séparatisme

01 février 2022

Avant la grande table ronde de mars (cf. ci-contre), la communauté de Mâcon accueillera le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, pour une conférence sur la laïcité, samedi 12 février à 19 h.

Avant la grande table ronde de mars (cf. ci-contre), la communauté de Mâcon accueillera le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, pour une conférence sur la laïcité, samedi 12 février à 19 h.

En 2021, la France était agitée autour d’une « modification » de la loi 1905, pour laquelle les protestants s’étaient fortement engagés à l’époque : un projet de loi a été préparé puis présenté sous les termes « Loi contre le séparatisme » avant de prendre un nom plus « passable ». Le monde protestant n’y est pas vraiment favorable, mais désormais elle existe, et chacun, aussi bien Église, assemblée, communauté que particulier, doit la respecter. Le pasteur Clavairoly abordera les réticences que les protestants ont manifestées préalablement ; il soulignera les nouveautés et les changements imposés et leurs conséquences sur nos organisations, notre gestion, nos finances…

Le lendemain, dimanche 13 février, le temple de Mâcon s’ouvrira pour un culte de la cité. Si, dans d’autres villes, ce culte est annuel, il aura lieu pour la première fois à Mâcon. Sont invitées les autorités et personnalités civiles et religieuses de la ville et du département. La Saône-et-Loire se distingue par une dispersion des implantations : évêché à Autun, justice à Chalon, préfecture et conseil départemental à Mâcon. Ce culte est une autre façon de s’inscrire dans la société, en tant que citoyens engagés ! Le pasteur Pierre-Emmanuel Guibal présidera ce culte aux « publics » particuliers réunis au temple ! Rappelons que Pierre-Emmanuel Guibal accompagne l’Église de Mâcon, au titre de la solidarité de la région Centre-Alpes-Rhône.

François Claviaroly ©wikipedia

 

Martine Chauvinc-Chiffe
#François Clavairoly#FPF#Fédération protestante de France#1905#Loi 1905#séparatisme#laïcité

Commentaires