Savoie

L’inventivité pour la Nativité

01 février 2021

Les mesures sanitaires en décembre, limitant la taille des assemblées dans les lieux de culte, ont obligé les uns et les autres à chercher des idées nouvelles. Cela était particulièrement vrai dans l’Église de Savoie qui couvre le département entier.

 

 

Entre confinement et couvre-feu, un nombre de places limité dans nos temples et toujours les mêmes longues distances sur le territoire de la paroisse, il était sûr qu’il allait falloir inventer un temps de l’avent et un Noël inédits. Impossible d’engager un calendrier de l’avent vivant, temps où les paroissiens se retrouvaient les uns chez les autres, alors c’est un avent à distance, mais en lien qui a eu lieu.

© EPUS

Un calendrier de l’avent de partages

Tout d’abord, un calendrier a été pensé mettant en avant les aînés de la paroisse : plus d’une vingtaine d’entre eux nous ont partagé leur verset biblique essentiel. Le calendrier a pris d’abord une forme numérique, mis en ligne sur internet, puis a aussi été édité en papier sous la forme d’un jeu de cartes postales, pour tous ceux ne bénéficiant pas de l’outil informatique. Tous les jours, nous avons donc pu découvrir un verset biblique qui a permis à l’un ou l’autre de grandir, de s’épanouir dans la foi ou encore de traverser des épreuves.

 

La vidéo pour les plus jeunes

De son côté le groupe de jeunes n’a pas chômé et a proposé un calendrier vidéo en diffusant chaque jour une saynète mettant au goût du jour l’évangile de la Nativité. Nous avons pu découvrir leur créativité et leur talent !

À l’approche de Noël nous avons également souhaité faire un petit signe aux enfants de l’école biblique et à tous ceux ayant gravité autour de la paroisse ces dernières années en leur envoyant une carte réalisée par une des monitrices avec pour chacun un petit mot personnel.

Toutes ces initiatives nous ont permis de tisser d’autres liens, d’être même plus proches les uns des autres qu’en temps « normal » où les nombreuses préparations, les trajets, les réunions nous laissent finalement peu de temps pour la rencontre personnelle.

© EPUS

Découvrir d’autres liens possibles

Un Noël sans veillée et sans culte dans les temples était une première pour bon nombre d’entre nous. Mais les paroissiens ne sont pas restés démunis pour célébrer l’événement : une veillée leur avait été envoyée bien en avance puisqu’elle comportait en plus des textes liturgiques, contes et chants, des propositions de repas aux saveurs du temps de Jésus. Épices et herbes amères ont aussi éveillé les papilles !

Le culte de Noël, comme tous les autres cultes, a été transmis à tout le fichier paroissial, publié sur le blog de l’Église protestante unie de Savoie ainsi que sur la page Facebook de la paroisse. Comme les autres cultes, il a été vécu le 25 au matin par Skype et par téléphone. L’après-midi, une permanence téléphonique avait été mise en place afin de casser la solitude possible.

 

Ce Noël était inédit, nous en garderons du positif, du partage et de la joie communautaire.

Nicole Roulland-Rupp
pasteure en Savoie
#Noël#nativité#confinement#Savoie#Chambéry#célébration#culte#vidéo

Commentaires