Retour sur une mobilisation

L’engagement des Églises

01 mai 2019

« Tu choisiras la vie pour que tu vives, toi et ta descendance » (Deutéronome 30.19). Cette invitation de Dieu après le don de la Loi ne résonne-t-elle pas face à la crise actuelle du vivant ? S’engager pour relever les défis écologiques, c’est choisir la vie : œuvrer pour l’existence et le bien-être des êtres humains, animaux et plantes aujourd’hui ; préparer le chemin à celles et ceux qui suivent demain.

Telles sont bien la hauteur et la gravité de l’enjeu. Car nous sommes arrivés à un carrefour dont l’une des routes mène à des millions de morts, à des montagnes de malheurs et à la sixième extinction de masse des espèces. Telle est aussi l’opportunité. Car la « vie », dans la bouche de Dieu, ce sont le souffle en abondance, la jouissance digne des biens de la création, la justice, la paix et la joie.   Une menace et une promesse L’enjeu écologique est lourd de dangers, mais il constitue au...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Martin Kopp
président de la commission Écologie, justice climatique de la Fédération protestante de France 

Commentaires