Une démarche communautaire et personnelle

L’éco-diagnostic

01 mai 2019

Un questionnaire en 90 points permet de faire son propre audit écologique. Il est représenté par une plante et s’échelonne sur cinq niveaux, du plus bas, « graine de sénevé », au plus élevé « graine de cèdre ».

Un questionnaire en 90 points permet de faire son propre audit écologique. Il est représenté par une plante et s’échelonne sur cinq niveaux, du plus bas, « graine de sénevé », au plus élevé « graine de cèdre ». Contrairement à ce que l’on pourrait attendre, l’éco-diagnostic ne porte pas que sur les bâtiments. Seulement trois pages sur huit lui sont consacrées. Célébrations et catéchèse, terrain, engagement local et global, et modes de vie sont les quatre autres grands thèmes de cet éco-diagno...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Élisabeth Renaud
journal Le Protestant de l’Ouest

Commentaires