Samedi 17 octobre

Journée autour de la Mission JEEPP

19 novembre 2020

Le 17 octobre dernier, une journée de consistoire a rassemblé, à Lyon, des membres des Églises locales et de la Mission JEEPP, en vue d’envisager le passage de témoin d’ici deux ans.

En 2022, la Mission (JEEPP) auprès des étudiants et jeunes professionnels à Lyon relèvera entièrement de la responsabilité du consistoire de Lyon. C’est une échéance très proche que nous connaissions dès le commencement. D’où cette journée de transmission de la mission et de son appropriation par les paroisses.

Alors, que s’est-il passé le 17 octobre ? Nous avons médité, prié, chanté « jeunes et vieux se réjouiront ensemble » avant de nous lancer dans des temps d’expression mêlant membres des paroisses et de JEEPP. Un debriefing pour d’abord écouter nos rêves, nos espoirs et aussi nos craintes. Beaucoup de choses profondes se sont dites sur la place des jeunes dans l’Église et la peur que les églises se vident. L’accueil des jeunes et le désir d’intergénération, mais aussi des questionnements, est-on prêt à changer ? Ou encore est-ce la seule mission de l’Église ? Des sujets de crainte sur le quotidien des jeunes, solitude, travail, spiritualité. Que des jeunes se perdent. Et la question du jour : quid après 2022, sans Mateus et Mariana ?

Quel engagement des paroisses ?
« Jeunes et vieux » que croyons-nous connaître les uns des autres ? Nous nous sommes exercés sur des profils types de jeunes pour mieux cerner la cible de la mission. Nous avons encore beaucoup à connaître ! Justement, Mateus et Mariana ont présenté leur vision et le chemin parcouru. Nous avons tenté en écho à leur apport de passer au concret des engagements des paroisses et de ce qui pourrait se vivre et pour quelle finalité. Avec quelques objectifs pour les années à venir. Nous avons dessiné de beaux sapins !

Lieu de vie d’Église et de partage entre jeunes
Les jeunes nous l’ont dit  : la Mission JEEPP et la paroisse sont complémentaires. Ils se réjouissent d’écouter la prédication ou d’être appelés en Église à prendre une place dans la chorale ou l’équipe de musique, dans l’animation jeunesse ou celle du culte. Et ils ont aussi besoin d’une écoute en soirée de jeunes et même jusqu’à plus de trente ans, ensemble autour de la Bible. Si notre finalité n’est pas de créer une Église pour les jeunes, de les laisser s’isoler des paroisses, il est vital de cultiver les liens entre nous.

Françoise Sternberger
pasteure à Oullins
#jeunes#jeunesse#Mission JEEPP#Lyon#étudiants

Commentaires