Édito

Je crois, tu crois… ils croient

24 janvier 2024

Quelles relations les protestants entretiennent avec les autres spiritualités... s'en inspirent-ils, les rejettent-ils ? Protestantisme et autres spiritualités peuvent-ils faire bon ménage ?

Dans les rayons des librairies, indépendantes ou affiliées à de grands groupes, les livres « spiritualité » ont pris une ampleur significative, réduisant les ouvrages concernant les religions « instituées » comme peau de chagrin.

© unsplash

Est-ce à dire que les livres « religieux » ne sont pas spirituels ?

Est-ce à dire que des auteurs reconnus par des institutions, diplômés, validés bien souvent par des universités d’État sont moins considérés que des experts autoproclamés, bien souvent autodidactes, sans aucune reconnaissance si ce n’est celle de leurs communautés virtuelles de « fidèles » ?

En tant que protestants, membres d’une Église connue et reconnue, nous pouvons regretter cet état de fait, mais c’est la réalité du moment. Vous-mêmes, lecteurs de Réveil, flânez-vous peut-être dans ces rayons « spiritualité », grappillant ici ou là des techniques de bien-être, de méditation…

Dans le dossier de ce mois, nous vous proposons une réflexion sur ces spiritualités qui peuvent nous déstabiliser, nous faire craindre l’aspect sectaire, nous faire sourire, mais qui sont une composante non négligeable de notre société.

À l’écoute, à la rencontre, mais toujours avec un esprit critique affûté !

 

Sommaire de Réveil n°569 (février 2024)

Rejoignez Réveil sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Nicole Roulland-Rupp
Rédactrice en chef de Réveil

Commentaires