Ouverture

Un temple œuvre d’art à Mulhouse

Le temple Saint-Étienne de Mulhouse est consacré depuis 1989 au témoignage à travers l’art. L’art qui y est exposé interpelle le lieu et inversement.

Le temple Saint-Étienne, au centre-ville de Mulhouse, est, depuis 1989, plus particulièrement dédié à l’animation culturelle et spirituelle. Comme bien d’autres temples en France, il accueille ainsi des concerts, des expositions sur le protestantisme mais aussi des expositions d’art contemporain.

Au-delà de la mission d’animation patrimoniale liée au fait que le temple est un monument historique très visité toute l’année, l’objectif est de proposer une articulation entre la culture contemporaine et le protestantisme. Or, ce que l’on appelle généralement art contemporain est souvent incompréhensible pour le commun des mortels, à plus forte raison si l’on devait se contenter d’utiliser le temple comme un espace d’exposition comme un autre. L’œuvre d’art contemporain n’ayant pas forcément de beauté formelle directement accessible à un public non initié, elle doit toujours construire son propre discours. En tant qu’œuvre, elle est discours, attestation, affirmation ou confrontation.

Un lieu déjà symbolique

Cette dimension discursive de l’œuvre d’art est fondamentale pour appréhender la place de l’art, qu’il soit d’ailleurs contemporain ou classique, dans un temple ou plus généralement dans un lieu de culte. En effet, l’œuvre va forcément résonner avec les multiples dimensions symboliques qui sont prêtées au lieu par les différents publics qui le fréquentent. C’est d’autant plus vrai au temple Saint-Étienne, dont les dimensions imposantes lui donnent une véritable force architecturale qui s’impose tant au visiteur qu’aux œuvres qui s’exposent. De plus, la présence de dix verrières de vitraux médiévaux remarquablement conservés accroît encore la force symbolique de l’édifice.

Regards croisés de compréhensions

Pour exister dans ce temple, une œuvre d’art doit ainsi faire preuve d’humilité et s’adapter au lieu. C’est la raison pour laquelle, le plus souvent, les œuvres exposées sont spécialement créées pour le temple. Soit qu’elles interrogent justement les diverses significations que le visiteur donne au lieu : est-il un lieu de culte ? Un lieu historique ? Un lieu neutre ? Soit qu’elles recherchent une cohérence avec le message spirituel que l’artiste reconnaît au protestantisme ou qu’elles lui apportent une autre dimension, les significations d’une œuvre ne sont jamais maîtrisables dans la mesure où le « regardeur » apporte toujours sa propre signification à une œuvre d’art et a fortiori dans un temple tel que le nôtre. Le lieu participe toujours à l’œuvre et retrouve ainsi sa propre dimension d’œuvre d’art.

En savoir plus

Pour en savoir plus :
http://sermulhouse.blogspot.fr/

Roland KAUFFMANN,
pasteur au temple Saint-Étienne de Mulhouse

Commentaires