Billet du conseil régional

Ralentir

01 septembre 2018

Petit à petit nos Églises locales et régionale vont reprendre leur rythme de croisière avec les réunions et les rencontres qui vont de nouveau se multiplier : le conseil presbytéral, la catéchèse, les visites, les cultes, la chorale, les études bibliques…

Déjà les agendas paroissiaux et régionaux débordent et son remplis jusqu’en juin 2019 !

Je ressens cette trêve estivale, travaillée ou chômée, comme une grande inspiration permettant de remplir les poumons à ras bord et de tenir toute l’année sur une seule et même expiration sans possibilité de reprendre son souffle tant les sollicitations sont nombreuses. Est-ce raisonnable ? Est-ce normal de visiter des Églises dont les conseillers sont au bord du burn-out ? Où les relations se tendent, car l’Église n’est plus le lieu du ressourcement, de l’apaisement parce qu’il faut faire toujours plus ?

L’Évangile n’a pas besoin de témoins épuisés, à bout de souffle ! L’Évangile a besoin de témoins heureux, disponibles, qui réussissent à faire de la place dans leurs agendas pour la prière, la lecture de la Bible, pour les rencontres… pour l’inconnu et l’imprévisible.

L’Évangile a besoin de témoins qui vivent l’Être avant de Faire.

Aux États-Unis, la Slow-Church (Église au ralenti) mise sur le relationnel, le recueillement à l’opposé des Megachurch qui multiplient les activités, le spectaculaire et le grandiloquent. Ralentir comme un moyen de reprendre son souffle tout au long de l’année, de reprendre Son Souffle dans notre vie de foi !

Nicole ROULLAND-RUPP
Vice-présidente du Conseil régional en Centre-Alpes-Rhône
#ralentir#rythme#Slow Church

Commentaires