Éditorial

Oser un rêve !

01 décembre 2018

Après 2017, 2018… Après Martin Luther, Martin Luther King…

Pour le monde protestant, les anniversaires se succèdent. En parcourant les pages des chroniques locales, on voit combien de paroisses et d’Églises se sont saisies de l’anniversaire des 500 ans de l’affichage des thèses du réformateur allemand l’année dernière, et combien encore se sont saisies du 50e anniversaire de l’assassinat du pasteur baptiste américain, chantre des droits civiques. On constate combien leur pensée, les gestes qu’ils ont posés, leur vie sont des signes forts qui peuvent encore inspirer nos contemporains, à commencer par nous-mêmes et nos Églises.

Mais pour cela, il ne faut pas que ces anniversaires ne soient que commémoration du passé, regard tourné dans le rétroviseur vers un passé et des ancêtres glorifiés, dans l’espoir qu’un peu de cette gloire rejaillisse sur nous par identification avec ces aïeux célèbres et célébrés. Il ne faut pas que cette célébration du passé devienne une incapacité à vivre pleinement le présent et plus encore à envisager l’avenir.

Car, ces deux ancêtres s’ils ont quelque chose en commun, c’est bien d’avoir été capables d’ouvrir des voies dans un présent qui semblait totalement empêtré, vers un avenir qui semblait alors fermé. Dans une civilisation, où les grandes découvertes et la soif de connaissance de la Renaissance ébranlaient un monde qui semblait pourtant immuable, provoquant la peur et la manipulation par la menace, Luther s’est élevé pour que l’individu se tienne debout, parmi les hommes et devant Dieu. Dans un monde où la séparation des humains par leur origine et leur couleur de peau semblait régir toutes choses, Luther King s’est mis en marche avec d’autres pour qu’un avenir soit donné à chacun.

Au sein d’un présent improbable et face à un avenir impossible, ils ont tous deux tenu bon pour faire partager leur rêve. Non pas un rêve égoïste, un rêve pour eux-mêmes, mais un rêve pour tous, pour chacun, revêtant l’humain de dignité, la dignité des enfants de Dieu.

Gérald MACHABERT
rédacteur en chef
#Martin Luther King#MLK#50 ans#Luther#Luther King

Commentaires