Manosque

Les pas de la fraternité

28 août 2018

En 2010, la mairie de Manosque avait eu cette belle idée : créer une « plateforme interreligieuse » par laquelle les chrétiens de différentes confessions, les musulmans et les juifs étaient appelés à se rencontrer dans ses locaux, sous le nom de « Manosque Fraternité ». Mais en 2013, la mairie met fin à l’initiative. Pour les communautés, l’envie de poursuivre la route ensemble a été d’autant plus forte.

Lorsqu’on interroge les responsables de Manosque Fraternité, ce que l’on perçoit d’abord, c’est l’amitié sincère qui les unit. Les liens tissés au cours des années leur sont devenus précieux, vitaux même. Bernard Mourou, pasteur de l’Église protestante unie de France, est arrivé à Manosque en 2011. « Il y avait une grande timidité au début, dit-il. Mais depuis que nous avons décidé de poursuivre, en 2013, nos rencontres ont eu lieu chez les uns ou les autres – celui qui reçoit présentant une...
Article payant / bientôt disponible en ligne
Séverine DAUDÉ,
journal Échanges

Commentaires