Théodore Monod

Le « fou » du désert

01 février 2019

Théodore Monod (1902-2000) a consacré sa très longue vie à de nombreuses causes. 

Bio

Théodore Monod (1902-2000) a consacré sa très longue vie à de nombreuses causes. Il est un naturaliste biologiste, un explorateur, devenu spécialiste des déserts. Très tôt, il s’affirme pacifiste, écologiste et, durant la Seconde Guerre mondiale, antiraciste (toute la famille de sa femme meurt dans les camps nazis). Plus tard, c’est l’opposition à l’arme atomique qui le mobilise, ainsi que la guerre d’Algérie, l’Apartheid… Toute sa vie, il parcourt les déserts, découvre des plantes inconnues et des sites humains très anciens et écrit. Il a eu des responsabilités importantes, dont celle de directeur de l’Institut français d’Afrique noire. Il devient végétarien et dénonce les expériences sur les animaux. C’était un protestant convaincu, avec une vision très large de la spiritualité. Il a beaucoup dialogué avec l’islam paisible rencontré au Mali. Il a correspondu avec Albert Schweitzer, son aîné, qui l’a beaucoup inspiré.

Texte biblique 

« Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le royaume des cieux est à eux.» (extrait des Béatitudes, Matthieu 5.3-12).

Théodore Monod, membre de la fraternité des Veilleurs (fondée par son père, Wilfred Monod), disait chaque jour les Béatitudes.

Actu

La vie dans le désert a rendu Théodore Monod sensible à la place à la fois réduite et singulière de l’humanité dans l’immensité du cosmos et du temps ; au respect des cultures et des religions qu’il a rencontrées ; à la dignité de la vie animale, de toute forme de vie. Il a été chercheur, écrivain, mais aussi militant. Ses récits et ses pensées peuvent t’aider à trouver ce qui a du sens pour toi en profondeur et qui te permettra de devenir plus humain. Plusieurs films documentaires (réalisés de 1988 à 2012) retracent la richesse de ses engagements.

 

 

Textes : Séverine Daudé - Dessins : Maxime Peroz
#Théodore Monod#naturaliste#Veilleurs#Béatitudes#désert

Commentaires