Prix Goncourt

Le doute d’un pasteur

01 février 2020

Le dernier prix Goncourt est venu récompenser l’histoire de Paul. Incarcéré suite à une tentative d’assassinat, il passe ses jours auprès de « l’homme et demi », Horton. Alternant le récit des journées entre les quatre murs de la prison et les flash-back, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois trace avec brio l’enchaînement inexorable des événements qui conduisent au drame.

La foi du père, pasteur danois – d’abord au vieux temple de Toulouse avant l’exil dans une cité minière canadienne –, fait partie de ces engrenages pathétiques qui s’emboîtent si bien jusqu’au pire. Paul témoigne plutôt de la perte de foi que de la foi de son père. Ce père, converti à 12 ans, devant le tableau d’une église des marins s’enlisant lentement dans les sables. Ce père, accroché à répondre aux attentes des autres : « dans ce premier poste, soucieux de plaire et de susciter une large...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Gérald Machabert
journal Réveil
#foi#doute

Commentaires