Aime Dieu et va ton chemin !

01 juillet 2021

Aime Dieu et va ton chemin ! Cette inscription gravée sur la croix en bois du col de Menée symbolise depuis plus de quatre siècles l’exil protestant.

Cette inscription gravée sur la croix en bois du col de Menée symbolise depuis plus de quatre siècles l’exil protestant. Traditionnellement et vaille que vaille, et en souvenir des 2 000 huguenots qui ont utilisé ce trajet, les protestants du Trièves et du Diois commémorent le passage des réfugiés par le col. À l’initiative du célèbre pasteur Charles Monod de Châtillon (1935), cet événement se passe chaque lundi de Pentecôte. Cette année, une quarantaine de paroissiens des deux versants se sont retrouvés au village des Nonières pour un culte animé par la pasteure Marianne Seckel, suivi d’un repas tiré des sacs, moment convivial apprécié après la longue séparation pandémique. L’après-midi, un premier temps rassembla les participants à l’écoute de textes d’auteurs récités par le pasteur André Leenhardt dont le talent est bien connu. Le deuxième temps, bien sûr, fut l’ascension du col jusqu’à la croix agrémentéen le long du chemin, de la présence de petites gentianes bleues.

Cet endroit mythique est souvent fréquenté par les Allemands descendants des réfugiés, en particulier ceux de Frankenau, jumelés avec Die. À signaler la parution récente d’un Topoguide Sur les pas des huguenots, de la Drôme provençale à Genève, GR 965 sur plus de 200 km.

Yves Levin
Die
#Col de Menée#exil#protestants#histoire

Commentaires