Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Témoignage

Nous ne vivons pas sous le même toit

01 février 2017

Notre société aime bien les schémas classiques : un papa, une maman et les enfants sont le même toit. Mais ce système est écorné. Divorce, famille recomposée, famille monoparentale..., on ne vit plus toute sa vie ensemble dans la même maison. Choisie ou imposée, la vie de couple séparé trouve ses adeptes et ses détracteurs.

Par choix ou par obligation, certains couples ne vivent pas ensemble. Éviter l’usure du quotidien ou les mutations professionnelles, voilà les premières raisons de ces séparations volontaires. L’amour n’est jamais remis en cause, il se vit différemment. Deux couples, deux témoignages, deux visions différentes. D’un côté Dominique et Alain, de l’autre Annie et Jean-François… Chacun d’eux a déjà fondé une famille. Leurs nouveaux projets de vie interviennent suite à un divorce.

Au bout de quelques années, ils décident de venir dans le sud pour réaliser un projet immobilier et hôtelier. Le projet ne se fait pas, Alain reprend son poste à Paris. Mais pour Dominique, il est hors de question de repartir en région parisienne. Elle ouvre un magasin et Alain fait les aller-retour tous les week-ends. Cela dure depuis douze ans. Ils veulent que cela s’arrête, mais en même temps ils ont peur de reprendre une vie commune qu’ils ne connaissent que durant les vacances.

Lorsqu’Annie et Jean-François se rencontrent, chacun a son métier, l’un dans l’Aude, l’autre en Gironde. Ils décident de vivre séparément. Mais c’est aussi un moyen pour eux d’éviter les tracas du quotidien et de profiter pleinement de l’autre lors de leurs retrouvailles régulières. Ils s’investissent ensemble sur des projets, se retrouvent très souvent, mais malgré leur retraite, ils préfèrent continuer cette vie choisie.

Quand on leur demande quel regard la société porte sur leur mode de vie, Dominique et Alain répondent un regard compatissant. Ils sont séparés pour des raisons professionnelles. Pour Annie et Jean François, c’est différent ils ont choisi ce mode de vie. C’est à la fois un regard narquois et envieux : ils jouent les stars parisiennes et en même temps beaucoup envient leur liberté.

Nicolas BOUTIÉ
journal Le Cep

Commentaires