Pour l’indépendance

Matheo, étudiant

28 août 2018

Sans violence, mais avec détermination, la jeunesse de Nouvelle-Calédonie, à l’exemple de Matheo, croit en un nouvel avenir pour son pays, plus responsable et plus respectueux à la fois des populations et de l’environnement.

 

Matheo Kaemo est métis, né d’une mère métropolitaine et d’un père kanak, originaire de l’île de Lifou. Enfant et adolescent, il a vécu sur les deux territoires, mais c’est en Calédonien qu’il a débarqué en septembre 2017 à Aix-en-Provence pour intégrer les Arts et Métiers. C’est un jeune homme à la fois sérieux, calme et prolixe. Son éducation familiale allie coutume kanak et protestantisme et il en tire quelque chose de structurant. Son retour sur le sol européen n’est pas sans déceptions....
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Séverine DAUDÉ,
journal Échanges

Commentaires