Diversité d’interprétations

Comment faire vivre une variété de lectures dans l’Église ?

01 juin 2018

Dans notre rapport à la vérité, nous avons été formatés par la logique d’Aristote dont un des fondements est le principe de non-contradiction qui dit que « les contraires ne peuvent coexister dans une même chose. » Autrement dit, si deux interprétations différentes sont proposées pour un texte, si l’une est juste, l’autre est forcément fausse, et réciproquement.

Le principe de non-contradiction est une des bases du raisonnement scientifique, mais peut-il s’appliquer à l’interprétation d’un texte qui relève d’un autre registre de vérité qui est la vérité existentielle ? Si la logique de la pensée grecque peut nous aider dans le registre scientifique, dans le domaine de la vérité d’un texte, nous pouvons nous inspirer de la pensée rabbinique qui a développé ce qu’on a appelé la lecture infinie. Le principe de base est le suivant : si la Bible est parol...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Antoine NOUIS,
théologien protestant

Commentaires